CuisineVie pratique

Pourquoi mange-t-on une galette à l’Épiphanie ?

L’Épiphanie est célébrée le 06 janvier ou le 1er dimanche de janvier (selon les pays). Mais vous êtes vous déjà demandé pourquoi mangeons-nous de la galette à l’Épiphanie ?


Que fête-t-on à le jour de l’Épiphanie ?

L’Épiphanie célèbre l’arrivée des trois Rois mages (Melchior, Balthazar et Gaspard), qui, guidés par une étoile, se sont rendus auprès de l’Enfant Jésus à sa naissance.

L’Épiphanie est une fête chrétienne, instaurée en Occident aux alentours du IVe siècle, pour mettre à l’honneur les Rois mages qui auraient offert des cadeaux précieux à Jésus.

Mais alors, Pourquoi mange-t-on de la galette à l’Épiphanie ?

Pour célébrer l’arrivée des Rois mages, un gâteau était découpé en autant de parts que d’invités, plus une ! On appelait cette portion la « part du Bon Dieu », elle était généreusement donnée au premier pauvre qui passait. Le 6 janvier, devient alors la toute première fête sacrée du calendrier liturgique.

A l’origine, la date de l’Épiphanie correspond à une fête païenne (et non chrétienne). Dans l’Antiquité, les Romains fêtaient le début du solstice d’hiver en désignant un roi ou une reine du jour.

La désignation se faisait par la présence d’un haricot dans une boule de pain. L’élu pouvait alors donner des gages aux autres. Ce jour là, maîtres et esclaves étaient sur un pied d’égalité.

Puis les différentes régions ont ajouté leur spécificité à cette boule de pain. Progressivement on va célébrer l’Épiphanie telle qu’on la connait, autour d’une galette.

Frangipane ou brioche ?

La galette des rois est différente selon les régions. Ainsi, dans le sud de la France, on déguste le célèbre « gâteau des rois » une brioche en forme de couronne garnie de fruits confits. Tandis qu’à Paris on déguste une galette à la frangipane.

Gâteau des rois aux fruits confits
Galette des rois à la frangipane

A l’origine, la galette des rois étaient un simple pain dans lequel on glissait un haricot en guise de fève.

La brioche, serait donc la forme la plus traditionnelle puisqu’elle est la plus proche d’une boule de pain. Dans le Nord et en Provence, elle est devenue le « gâteau des rois » et est recouverte de sucre et de fruits confits.

La frangipane, quant à elle, serait née, au XVIIe siècle, de l’imagination d’Anne d’Autriche. La galette à la pâte feuilletée est donc née à Paris, d’où son surnom « la parisienne ».

Les origines de la fève ?

La fève dans la galette remonte au temps des romains. En effet, ceux-ci avaient pour habitude de désigner le roi et la reine du solstice d’hiver par le biais d’un haricot caché dans une boule de pain.

La tradition d’envoyer le plus jeune des convives sous la table pour désigner à qui revient chaque part de galette est arrivée à la même époque. Cet enfant, censé être le plus innocent, distribue les parts au hasard aux convives de son choix. L’élu est celui qui découvre le haricot.

Plus tard ce fameux haricot fût remplacé par une fève en porcelaine.

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso