ArgentEpargne

Comment contester ses frais bancaires ?

Qui n’a jamais eu la désagréable surprise de découvrir de nouveaux frais bancaires sur son compte ? Mais entre une hausse des tarifications annuelles ou une possible erreur de votre banque, difficile d’y voir clair. Découvrez dès maintenant comment contester ses frais bancaires dans les règles de l’art !


Votre banque n’a pas toujours le dernier mot ! Si vous voyez des frais bancaires sur votre compte qui ne devraient pas apparaître, sachez que vous pouvez faire une réclamation. Et ainsi obtenir, dans certains cas, le remboursement. Voici les étapes à faire pour contester ses frais bancaires.

Identifier si les frais bancaires sont abusifs

On considère les frais bancaires comme étant abusifs lorsque le client ne sait pas que de tels frais vont s’appliquer sur son compte. Cela peut être une erreur ou un double prélèvement. Mais aussi, une hausse des frais habituels ou le coût d’une opération bancaire exceptionnelle sur votre compte. Dans tous les cas, si ce prélèvement vous paraît anormal, quel que soit son montant, n’hésitez pas à demander des explications auprès de votre banque.

Ne pas attendre

On le sait tous, les démarches administratives peuvent être parfois bien longues ! Alors, en cas de frais bancaires abusifs avérés, plus vous vous y prendrez tôt, et plus vous aurez de chance d’être rapidement remboursé. Et surtout, ne vous découragez pas : dans la majorité des cas, le client est avantagé !

Bon à savoir : légalement, les banques disposent de trois mois pour informer leurs clients des changements de tarifs. Les clients, eux, disposent de deux mois à compter de la date de réception de la lettre pour contester les frais et trouver un arrangement (un geste commercial) avec leur banque.

Vérifier ses mails

Au 1er janvier de chaque année, les banques changent leurs tarifications. Mais attention, elles ont l’obligation de vous avertir de ces changements, au risque d’être dans l’illégalité. Selon la loi, en cas de modification des tarifs, la banque doit en informer ses clients. Souvent, les banques envoient des mails sur les boîtes mail internes à la banque : il s’agit d’un espace privé, accessible uniquement avec vos identifiants transmis par la banque. N’hésitez pas à consulter régulièrement cette boîte mail bien spécifique.

Bien relire son contrat

Avant de contester des frais bancaires, il faut connaître ceux qui sont déjà en application dans votre contrat, comme les frais de rejet d’un chèque ou de prélèvement, les commissions d’intervention, le dépassement des plafonds, etc. Car les frais bancaires doivent correspondre aux prestations fournies, il est important de savoir quelles prestations votre abonnement couvre ! En cas de doute, relisez votre contrat et contactez votre agence.

Contacter son conseiller

C’est l’une des premières choses à faire : en cas de frais bancaires à contester, contactez votre conseiller, par mail, téléphone ou sur rendez-vous. Sachez que les conseillers sont toujours à votre disposition. Et qu’ils chercheront, le plus souvent, à vous satisfaire et trouver un arrangement.

Rédiger une lettre de remboursement

Si votre conseiller n’a pas été conciliant, vous pouvez alors contester vos frais bancaires en rédigeant une lettre de remboursement au service client ou litige de votre banque. Pour être officielle, cette lettre doit être envoyée en recommandé.

Faire appel à la justice

Si aucun accord n’a été trouvé avec votre banque, vous pouvez alors recourir à la justice : dans un premier temps, il vous suffira de démarcher un médiateur afin qu’il trouve une entente avec votre banque. Vous pouvez aussi solliciter un conciliateur de justice dépendant du Tribunal d’Instance de votre lieu de résidence. 


N’attendez plus il n’y a pas de petites économies.

Bouton retour en haut de la page

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso