Actualite

Pourquoi une nouvelle étiquette énergie sur les produits en 2021 ?

Vous l’avez sans doute remarqué ! Depuis le 1er mars, l’étiquetage énergétique de certains appareils électroménagers neufs est différent. Oui, mais pourquoi ? Découvrez dans notre dossier du jour à quoi sert la nouvelle étiquette énergie sur les produits mis en vente en 2021.


Créée il y a plus de 25 ans, l’étiquette énergie sert à différencier les produits économes en énergie des plus gourmands. Au fil des années et des avancées technologiques, cet étiquetage est amené à changer. Depuis le 1er mars 2021, il en existe d’ailleurs une toute nouvelle version. On vous explique !  

Un étiquetage plus moderne

Ce nouvel étiquetage énergétique est entré en vigueur le 1er mars 2021. Il est appliqué dans tous les pays de l’Union européenne pour une meilleure compréhension des consommateurs, et pour faciliter ainsi leurs achats. Pourquoi ? Car l’ancien étiquetage était devenu obsolète : il faut savoir que la plupart des appareils électroménagers d’aujourd’hui sont majoritairement bien classés énergétiquement. Les anciennes étiquettes ne pouvaient alors plus les classer de façon claire et efficace.

Des étiquettes plus faciles à comprendre

Avant le 1er mars, différentes notes étaient attribuées aux appareils électroniques pour évaluer leur impact énergétique : A+++, A++, A+, A, B et C. Dorénavant, ces valeurs ont été simplement remplacées par sept paliers, allant de A à G. Le A signifiant le plus économe possible, le G, le moins économe.

Pour faire plus simple, un produit classé A+++ équivaut aujourd’hui à la classe C, A++ à la lettre D ou E, et A+, F ou G ! Pour le moment, il n’existe pas encore de produits classés A et B. Ces catégories sont réservées aux futurs produits à venir qui consommeront encore moins d’énergie. 

Bon à savoir : tous les produits ne sont pas encore concernés par cette nouvelle réglementation. Ainsi, vous serez sans doute amené à lire les deux versions d’étiquette en même temps, et ce, pendant encore quelques mois.

Pour une comparaison plus directe

En plus de cette nouvelle classification, un QR code est dorénavant inscrit sur chaque étiquette du produit. Il est à la disposition du consommateur. En le scannant avec son smartphone, le consommateur accède alors à toute une série d’informations complémentaires officielles et non commerciales, renseignées par les fabricants. Ce système permet de comparer rapidement et efficacement deux produits de la même gamme.

Pour plus d’économies d’énergie

L’Union européenne espère que, grâce à ces nouvelles étiquettes énergie bien plus lisibles, les consommateurs seront incités à investir de plus en plus dans des équipements les plus économes possible. Et permettre ainsi de dépenser globalement moins d’énergie en Europe.

Bon à savoir : en moyenne, cette nouvelle étiquette énergie permettra aux consommateurs d’économiser au moins 150 € par an. De plus, des critères de réparabilité et de recyclables seront ajoutés aux étiquettes dans les prochains mois, pour encore plus d’économie ! 

Mais pas applicable à tous les produits

Depuis le 1er mars, cette nouvelle étiquette est applicable uniquement sur certaines catégories de produits : réfrigérateurs, congélateurs, caves à vin, lave-linge, lave-vaisselle, téléviseurs, écrans. 

Les fours, les hottes et sèche-linge gardent, eux, l’ancienne étiquette. Quant aux emballages d’ampoules (même LED), ils afficheront la nouvelle étiquette qu’à partir de septembre 2021. Tandis que les appareils de chauffage et les chauffe-eaux ne seront pas équipés des nouvelles étiquettes avant 2030 ! 

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso