Actualite

Quelle est la différence entre la date limite de consommation et la date de consommation recommandée ?

« À consommer de préférence avant le », « à consommer avant le », « à consommer jusqu’au »… Les avez-vous remarquées ? Ces différentes mentions de date de consommation des aliments figurent sur les emballages des produits alimentaires vendus dans le commerce. Pour autant, même si elles se ressemblent, elles ne signifient pas du tout la même chose ! Quelle est alors la différence entre la date limite de consommation et la date de consommation recommandée ?


C’est obligatoire. Les produits alimentaires vendus doivent forcément faire mention d’une date de consommation. Mais connaissez-vous la différence entre la date limite de consommation et la date de consommation recommandée ? On vous explique. 

C’est quoi, la date limite de consommation ?

Affichée sur les emballages des produits frais, la DLC, (Date Limite de Consommation) avertit le consommateur de la date jusqu’à laquelle il peut consommer le produit sans risque sanitaire. La DLC s’affiche sous les mentions « à consommer avant le » ou « à consommer jusqu’au ». Ces deux mentions représentent donc la date limite de consommation du produit, que l’on retrouve généralement sous la forme « jour/mois/année ». Si la date limite de consommation est dépassée, alors les produits n’ont pas le droit d’être vendus, même à prix cassé. De plus, il faut aussi éviter de congeler un produit dont la DLC est dépassée.

Date limite de consommation pour la conservation des produits frais

Bon à savoir : La DLC doit être forcément affichée sur les produits alimentaires frais, fortement périssables, comme les viandes, les poissons, produits laitiers, etc. Il faut éviter de consommer ces produits après la date limite indiquée, au risque d’être intoxiqué.

C’est quoi, la date de consommation recommandée ?

La DCR (Date de Consommation Recommandée) est affichée seulement sur les boîtes à œufs. Elle sert d’indicateur de fraîcheur des œufs. Et est fixée à 28 jours après la ponte de l’œuf.

Date de consommation cecommandée pour la conservation des oeufs

Bon à savoir : jusqu’à 9 jours après la ponte, un œuf est considéré comme extrafrais. Entre 10 et 28 jours, il est qualifié de « frais ». Vous pouvez consommer un œuf au-delà des 28 jours mentionnés par la DCR s’il a bien été conservé au frais. Pour savoir si vos œufs sont périmés, il suffit de les plonger dans l’eau. S’ils restent au fond, ils sont encore frais. En revanche, s’ils flottent, cela veut dire qu’ils sont périmés et ne doivent pas être consommés.

C’est quoi, la date de durabilité minimale ?

Il existe aussi une DDM (Date de Durabilité Minimale) qui, elle, est affichée le plus souvent sur les produits secs, comme les pâtes, les biscuits, les boîtes de conserve, sous la mention « à consommer de préférence avant le ».

Date de durabilité minimale pour la consommation des produits secs

Bon à savoir : vous pouvez consommer un produit dont la DDM est dépassée. Néanmoins, assurez-vous toujours de son aspect : en effet, si il dégage une odeur suspecte, ou si sa couleur a changé, ne le consommez pas ! 


Vous l’aurez compris, on ne plaisante pas avec la date de consommation des aliments. Et dans le doute, référez-vous à l’aspects de votre produit !

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso