Actualite

Soldes d’été 2021 : coup d’envoi retardé

Initialement prévus le 23 juin, les soldes d’été ont été retardés en raison de la crise sanitaire ! Mais pas de panique, elles auront bien lieu et ce, dès le 30 juin pour une durée de quatre semaines. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les soldes d’été 2021.


Prévus à l’origine dès le 23 juin, les soldes d’été ne débuteront qu’un peu plus tard, le mercredi 30 juin. Comme l’an dernier, malgré la crise sanitaire, les commerces dits « non essentiels » ont désormais l’autorisation d’ouvrir pour nous permettre de faire de bonnes affaires ! Mais sous certaines conditions… On vous explique !

Quatre semaines de soldes d’été

Bien que décalés d’une semaine, les soldes d’été ne sont pas, pour autant, rallongés. Et se dérouleront donc pendant quatre semaines, du mercredi 30 juin au mardi 27 juillet. Y compris sur Internet.

Bon à savoir : En raison de la crise sanitaire et de leur localisation, certains départements de métropole et d’outre-mer bénéficient de dates dérogatoires pour organiser leurs soldes d’été 2021 : 

  • Moselle, Meurthe-et-Moselle, Meuse et  Vosges : à partir du samedi 26 juin
  • Alpes-Maritimes et Pyrénées-Orientales : du mercredi 7 juillet au mardi 3 août
  • Corse : du mercredi 14 juillet au mardi 10 août
  • Guadeloupe : du samedi 25 septembre au vendredi 22 octobre
  • Martinique du jeudi 7 octobre à 8h00 au mercredi 3 novembre
  • La Réunion : du samedi 6 février à 8h00 au vendredi 5 mars

Des soldes réglementées

Comme chaque année, les soldes d’été sont encadrés par une réglementation stricte. Par exemple, les commerces ont l’interdiction de s’approvisionner spécialement pour les soldes. Ainsi, les produits soldés doivent avoir été proposés à la vente avant le début des soldes, et payés par les commerçants depuis, au moins, un mois.

De plus, il est interdit d’augmenter le prix de vente original d’un produit afin de faire croire à une promotion plus importante ! Et les articles soldés doivent être clairement différenciés des produits non soldés : étiquetage précis, localisation séparée, etc.

Bon à savoir : toutes les réductions affichées doivent être appliquées. En effet, si un commerçant ne respecte pas cette règle, il peut être accusé de publicité mensongère. Et risque donc une amende de 1 500 €.

Des garanties pour les consommateurs

C’est la loi : un article soldé doit bénéficier des mêmes garanties en matière de défauts de fabrication non apparents ou de service après-vente que tout autre article. Un commerçant est alors dans l’illégalité s’il ne permet pas le retour de ce type d’article.

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso