Aides et primes d'EtatArgent

Suppression de la taxe d’habitation, où en est-on ?

Afin de la supprimer définitivement d’ici 2023, une réforme de la taxe d’habitation est entrée en vigueur en 2018. Depuis, chaque année, progressivement, certains foyers fiscaux en sont exonérés. Mais qui est concerné ? Et où en est-on cette année ? Notre dossier du jour vous aide à faire le point.


Pas facile d’y voir clair ! Aujourd’hui, on vous aide à mieux comprendre l’évolution de la suppression progressive de la taxe d’habitation.

Qui paye la taxe d’habitation ?

Avant la réforme, tous les propriétaires et locataires d’une habitation principale étaient redevables de la taxe d’habitation. De plus, les propriétaires de logements secondaires étaient aussi sujets à une taxe d’habitation. Le montant de cet impôt local dépend du type de logement, de sa localisation, de la composition du foyer et des revenus. Tous ces critères étaient alors pris en compte dans le calcul de la taxe d’habitation chaque 1er janvier. Une seule taxe d’habitation était alors due par logement.

Quelle est la différence avec la taxe foncière ?

La taxe foncière et la taxe d’habitation sont deux impôts locaux. La taxe foncière est réservée aux propriétaires de biens immobiliers. Elle est à payer en plus de la taxe d’habitation. Cette dernière concerne, elle, toutes les personnes (individus, foyers, etc.) qui occupent le logement, propriétaires ou locataires.

Et maintenant ?

En 2020, 80 % des foyers ont été complètement exonérés de la taxe d’habitation. En 2021, c’est au tour des foyers les plus aisés de bénéficier de la réforme avec un dégrèvement de 30 % sur leur taxe d’habitation. Avant la suppression définitive de la taxe d’habitation pour tous les foyers prévue pour 2023.

Bon à savoir : si vous souhaitez savoir si vous êtes redevable d’une taxe d’habitation cette année, vous pouvez faire une simulation fiable sur le site du gouvernement.

Et pour les résidences secondaires ?

Si vous possédez une résidence secondaire, sachez que vous continuerez à être redevable de la taxe d’habitation. Et ce, même après 2023 ! En effet, la réforme de la taxe d’habitation ne concerne pas les résidences secondaires !

Bon à savoir : certaines communes appliquent aussi une majoration de la taxe d’habitation pour les résidences secondaires. Si vous êtes concernés, veuillez vérifier auprès de votre commune le montant de cette surtaxe. 

Bouton retour en haut de la page

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso