Santé / Bien-êtreVie pratique

8 antibiotiques naturels pour les maux du quotidien

Alimentation, style de vie, changement de saison… autant de facteurs qui peuvent interférer sur notre santé au fil des jours. Des ingrédients naturels ou des plantes peuvent nous aider à soigner ces désagréments passagers. Certains, en particulier, ont de puissantes propriétés antibiotiques qu’il est intéressant de connaître.


Un problème de santé momentané ? Vous n’avez peut-être pas besoin de courir chez le médecin ou le pharmacien ! Des remèdes naturels emplissent nos placards, parfois sans que nous le sachions… Si les bienfaits du citron ou de l’ail sont assez connus, ceux du curcuma ou des pépins de pamplemousse le sont moins. Retrouvez 8 antibiotiques naturels qui aident à lutter contre bactéries, parasites ou champignons.

1. La propolis un antibiotique naturel

La propolis est un produit naturel miracle ! Prélevée dans la ruche après la récolte du miel, elle est composée d’un mélange de résines d’arbres, de cire, d’huiles végétales et de pollen. Elle est riche en flavonoïdes, vitamines et oligoéléments. Antiseptique et cicatrisante, elle permet de combattre les maux de gorge ou une angine débutante, les petites infections ou lésions buccales. Elle est également indiquée dans le traitement des brûlures bénignes. Elle aide aussi à fluidifier les sécrétions, ce qui en fait un allié très efficace contre les affections de la région ORL (nez, gorge, oreilles). 

2. Le citron

Le citron possède de très nombreux bienfaits. Riche en vitamine C, il contribue à renforcer les défenses du système immunitaire.

C’est aussi un excellent antiseptique, antibiotique et antiviral. Il peut être utilisé pour nettoyer une petite plaie. Il est utile pour aider à combattre les infections de l’hiver : otites, angines, rhumes… En gargarisme, il permet d’assainir la bouche et la gorge et de traiter les aphtes. Il aide aussi à lutter contre les infections urinaires, rénales et vésicales. Son action sudorifique contribuerait à faire baisser la fièvre.

3. La canneberge

La canneberge (airelle à gros fruits ou cranberry) est une baie rouge en provenance d’Amérique du Nord que l’on trouve fraîche ou séchée, ou bien sous forme de jus ou d’extrait. Anti-oxydante, drainante, riche en vitamine C, zinc et magnésium, elle aide à prévenir les infections urinaires et leurs récidives, en luttant contre la bactérie Escherichia coli. Elle contribue aussi à l’élimination de la bactérie Helicobacter pylori, et a donc une action bénéfique en cas d’ulcère gastrique ou duodénal.

La canneberge est parfois conseillée en prévention de certaines maladies cardiovasculaires, grâce aux bienfaits des polyphénols qu’elle contient en grande quantité.

Les résultats d’une étude canadienne, publiés en 2019, suggèrent que la canneberge pourrait potentialiser les effets d’un traitement médicamenteux par antibiotiques. Elle permettrait d’employer des doses plus faibles de ces molécules et de lutter contre la résistance bactérienne. Des résultats prometteurs pour l’avenir ! 

4. Le curcuma

Le couteau-suisse des antibiotiques naturels, c’est le curcuma ! Rhizome de la même famille que le gingembre, il est riche en curcumine, composé anti-oxydant et anti-inflammatoire. Le curcuma est préconisé en particulier pour les problèmes gastriques et les troubles digestifs. Il aide aussi à combattre la douleur en cas de rhumatismes ou de règles difficiles. De plus, il contribue réduire le taux de cholestérol et, par voie externe, il aide à accélérer la cicatrisation des lésions cutanées.

Bon à savoir : associé au poivre noir, son efficacité est décuplée. Vive les petits plats épicés !

5. L’extrait de pépins de pamplemousse

Riche en vitamine C et en flavonoïdes, molécules hautement anti-oxydantes, l’extrait de pépins de pamplemousse possède des propriétés antivirales, antifongiques et antiparasitaires. Il aide à lutter contre de nombreuses infections, à commencer par celles des voies digestives. Il est efficace contre le Candida albicans, un champignon qui colonise les systèmes digestif et vaginal. De plus, il aide à combattre la gastro-entérite et les infections urinaires en stoppant la prolifération microbienne sans déséquilibrer la flore naturelle en présence. 

En application externe, l’extrait de pépins de pamplemousse est utile pour traiter les boutons d’acné, les verrues ou les mycoses des ongles.

Attention : L’extrait de pépins de pamplemousse interfère avec de nombreuses molécules (immunodépresseurs, statines, traitements contre le cancer ou les troubles cardiaques…). Pensez à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien si vous êtes sous traitement médical.

6. Le gingembre

Largement utilisé par les populations asiatiques depuis plus de 6000 ans, le gingembre permet de faciliter la digestion, de stimuler le système sanguin, de combattre les infections et de renforcer les défenses immunitaires. De plus, il fait partie des plantes inoffensives et largement préconisées dans la prévention des nausées et des vomissements durant les premiers mois de grossesse. Il est consommé sous forme d’infusion ou de décoction, râpé, en poudre ou en jus.

Prenez toutefois conseil auprès d’un professionnel de santé si vous prenez un traitement anticoagulant, antihypertenseur ou antidiabétique.

7. L’ail

L’ail est l’un des meilleurs antibiotiques naturels ! Riche en composés soufrés, antibactériens, antifongiques et anti-oxydants, c’est un désinfectant efficace, notamment au niveau pulmonaire.

Tout comme l’oignon et le poireau, il possède des propriétés expectorantes et décongestionnantes. C’est donc un aliment particulièrement indiqué en cas d’infections des voies aériennes supérieures. De plus, Il aurait aussi des effets bénéfiques pour réduire certaines complications du diabète, et pour réguler les taux de cholestérol et de triglycérides.

Vous pouvez le consommer au naturel, de préférence cru pour sauvegarder ses propriétés… ou opter pour des gélules.

8. La sauge

Utilisée depuis l’Antiquité, la sauge est « l’ancêtre » du médicament antibiotique moderne. Excellent antiseptique, la tisane de sauge possède des propriétés calmantes et peut être utilisée en gargarisme pour traiter les inflammations de la bouche et de la gorge. Riche en fer, en calcium et en vitamine A, elle est utile pour combattre les virus de l’hiver. Elle est aussi appréciée pour lutter contre les bouffées de chaleur qui accompagnent la ménopause.

Selon certaines croyances médiévales, cette plante permettrait même d’augmenter l’espérance de vie ! 

La tisane de sauge est contre-indiquée si vous souffrez d’épilepsie, de cancer du sein, ou en cas de grossesse ou d’allaitement.


Tous les produits naturels peuvent interférer avec un traitement médicamenteux ou un problème de santé existant. Prenez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien même en cas de prise d’antibiotiques dits « naturels ». 

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso