Symptômes & traitements

Intolérance au lactose : symptômes et diagnostic

Le lactose est très présent dans notre alimentation. Pourtant, sans la lactase pour le transformer, le lactose n’est pas assimilable par notre organisme. On parle alors d’intolérance au lactose. Mais comment savoir si je suis intolérant au lactose ? Quels sont les symptômes de l’intolérance au lactose ? On vous répond.


Vous souffrez de troubles digestifs après avoir mangé une crème glacée ? Vous êtes peut-être intolérant au lactose ! Heureusement, ce trouble est souvent plus gênant que grave. Symptômes, diagnostic et changement d’alimentation, nous vous en disons plus sur l’intolérance au lactose.

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est un glucide, que l’on retrouve dans le lait des mammifères, y compris celui des humains. Le lait humain est d’ailleurs l’un des laits les plus riches en lactose ! Lactose signifie littéralement « sucre du lait ».


Le lactose tel quel n’est pas assimilable par le corps humain. Heureusement, le corps produit naturellement de la lactase, une enzyme capable de transformer le lactose en glucose. Le glucose est, quant à lui, assimilable par le corps humain.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Bouteille et verre de lait intolérance au lactose

À la naissance, les bébés produisent beaucoup de lactase, ce qui leur permet d’assimiler le lactose présent en grande quantité dans leur alimentation. Lors de la diversification alimentaire, le corps ne reçoit plus autant de lactose et n’a donc plus besoin de produire autant de lactase. De manière naturelle, le corps humain va produire moins de lactase, sans pour autant s’arrêter. La quantité de lactase que le corps continue de produire varie d’une personne à l’autre.


Lorsqu’une personne ingère trop de lactose par rapport à la quantité de lactase que son corps produit, le lactose qui n’a pas été transformé arrive jusqu’à l’intestin grêle et au côlon, entraînant des symptômes désagréables.


L’intolérance au lactose correspond donc à un niveau très abaissé de production de lactase. Elle est le plus souvent secondaire : la quantité de lactase produite par le corps diminue suite à l’arrêt de l’alimentation lactée des nourrissons.


Plus rarement, l’intolérance au lactose peut être primaire, c’est-à-dire qu’elle apparait dès la naissance.

Prévalence

On estime que l’intolérance au lactose touche 30 à 50% des adultes en France. Mais pour la majorité d’entre eux, le degré de l’intolérance est modéré. En effet, dans la plupart des cas, le corps continue à produire une petite quantité de lactose, il y a donc un seuil de tolérance du corps au lactose.

Symptômes

Femme avec des douleurs abdominales intolérance au lactose

Les symptômes dus à l’intolérance au lactose apparaissent dans les 30 minutes à 2 heures suivant l’ingestion de la nourriture contenant du lactose.

Ils varient en intensité en fonction du produit et de la quantité ingérée. Par exemple, les symptômes sont plus importants si le produit est liquide, puisqu’une grande quantité arrive dans le corps en peu de temps. De même, les symptômes seront plus importants si le produit contient beaucoup de lactose et est consommé en grande quantité.

Lorsque le glucose se retrouve dans l’intestin grêle et le côlon, cela fait un appel d’eau, et les sucres restants sont fermentés par des bactéries.

Les symptômes apparaissent lorsque la personne ingère plus de lactose que ce que son corps est capable de transformer en glucose. Ils sont principalement digestifs :

  • Gaz intestinaux et ballonnements
  • Crampes et douleurs abdominales
  • Diarrhée

Intolérance ou allergie au lactose ?

Attention à ne pas confondre intolérance au lactose et allergie au lactose et aux protéines de lait de vache (comme la caséine) ! On parle souvent d’allergie et d’intolérance au gluten, mais avec les produits laitiers aussi il faut bien différencier l’intolérance de l’allergie.

L’allergie au lactose et aux protéines du lait de vache se déclare généralement chez le nourrisson. Il s’agit d’une réaction immunitaire face aux protéines contenues dans le lait. 

Dans le cas d’une allergie, en plus des signes digestifs, on observe également des signes respiratoires (toux, congestion nasale), ainsi que de l’urticaire ou de l’eczéma.

Contrairement aux allergies, l’intolérance au lactose n’entraine pas de complications.

Diagnostic

L’intolérance au lactose pouvant présenter des symptômes similaires à la maladie de Crohn, (maladie inflammatoire chronique de l’intestin), il est conseillé de demander un avis médical pour une suspicion d’intolérance au lactose. Seul le médecin pourra poser le diagnostic d’intolérance au lactose, et éliminer la possibilité d’une autre maladie.

Cependant, vos observations sont précieuses, puisqu’elles peuvent guider le médecin dans son diagnostic. En effet, si les symptômes sont systématiquement liés à l’ingestion de produits laitiers à forte teneur en lactose, cela peut orienter vers une intolérance au lactose.

Il faut ensuite éliminer temporairement le lactose de son alimentation, et noter les effets sur la santé. S’il y a du mieux, c’est peut-être qu’il y a une intolérance au lactose. Dans ce cas, il faut ensuite déterminer son seuil de tolérance au lactose.

Suite à cela, il faudra alors réintégrer progressivement les aliments contenant du lactose dans son alimentation. Lorsque les symptômes réapparaissent, c’est que le seuil de tolérance est atteint. Pour éviter de subir ces symptômes, il faudra donc adapter son alimentation pour rester en dessous du seuil.

D’autres tests médicaux permettent de diagnostiquer l’intolérance au lactose avec certitude. On note par exemple le test respiratoire à l’hydrogène (le lactose qui n’est pas assimilé ressort du corps en partie sous forme d’hydrogène). Le test glycémique de tolérance au lactose : le lactose n’étant pas transformé en sucre chez la personne intolérante au lactose, sa glycémie n’augmentera peu ou pas suite à l’ingestion de lactose.

Dans le cas d’une intolérance primaire au lactose, il existe un test génétique. Mais il n’est pas pertinent pour les intolérances secondaires.

Dans quels aliments retrouve-t-on du lactose ?

Aliments contenant du lactose

Le lactose est présent dans tous les aliments à base de lait, en différentes quantités selon la composition du produit et sa fabrication.

Par exemple, le fromage blanc contient 5,3g de lactose pour 100g de produit. Tandis que le beurre n’en contient à peine un demi-gramme ! Le fromage fondu en contient 4,9g, alors que les fromages comme le camembert contiennent seulement des traces de lactose.

Ces différences peuvent s’expliquer par la manière dont les ingrédients sont fabriqués. Par exemple, de la poudre de lait est souvent rajoutée dans les fromages frais et les fromages fondus au moment de la production. Cela fait considérablement augmenter leur teneur en lactose. Il faut donc faire attention aux étiquettes des produits !

Les produits dérivés du lait peuvent aussi être utilisés dans la charcuterie, les plats préparés, les jus de fruits, ou encore les confiseries. Là encore, cela doit figurer sur l’étiquette.

Vivre avec une intolérance au lactose

Il n’existe pas de traitement contre l’intolérance au lactose. Afin de limiter l’apparition des symptômes de l’intolérance au lactose, le mieux est d’adapter son alimentation pour rester en dessous du seuil de lactose que le corps est capable de transformer.

En cas d’intolérance au lactose passagère, comme après une gastro-entérite, il faut éliminer le lactose de son alimentation, le temps que la muqueuse se régénère.

Si l’intolérance au lactose n’est pas due à une maladie (maladie cœliaque, maladie de Crohn), il est possible de faire des écarts de temps en temps. L’intolérance au lactose n’entraine pas de complications. De plus, tous les fromages n’ont pas une forte teneur en lactose. Il n’est donc pas obligatoire de les supprimer de votre alimentation. Si le fromage fait partie des aliments que vous tolérez, nous vous proposons des conseils sur la conservation du fromage.

Enfin, si l’intolérance au lactose est due à une autre pathologie, le mieux est de demander des conseils nutritionnels à des professionnels de santé.


Pour d’autres contenus sur les Symptômes et traitement, cliquez ici.

4/5 - (4 votes)
4/5 - (4 votes)
Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso