Minute Conso - Faciliter votre quotidien

Différences entre la clémentine et la mandarine ?

Différences entre la clémentine et la mandarine ?

On les confond souvent ! Et pourtant, des différences existent entre la clémentine et la mandarine : l’une est plus sucrée, l’autre plus facile à éplucher, etc. Aujourd’hui, apprenez dans notre article du jour à différencier une mandarine d’une clémentine.


La mandarine et la clémentine sont des agrumes qui font tous les deux partie de la famille des rutacées. Et même si ces fruits présentent des différences bien marquées, ils ne sont, en réalité, pas si éloignés que cela ! On vous explique les différences entre la clémentine et la mandarine.

Clémentine et mandarine, un même fruit ?

Entre les deux, la mandarine a été le premier fruit à exister. En effet, la clémentine est issue d’un croisement naturel entre la fleur de mandarinier et le pollen d’oranger. Et doit son nom à son créateur : le père Clément.

Quelles différences entre la clémentine et la mandarine ?

La mandarine et la clémentine se ressemblent beaucoup. Pourtant, en faisant attention, on découvre rapidement que la mandarine est un peu plus grosse que la clémentine. Et elle contient beaucoup plus de pépins que sa petite cousine. Et même si la peau de la mandarine est plus parfumée, elle est aussi plus épaisse et donc, moins facile à éplucher ! 

Pourquoi voit-on plus de clémentines dans les magasins ?

C’est une question de maturité ! Naturellement, la clémentine mûrit plus rapidement que la mandarine : un mois avant ! Il est donc logique qu’on la retrouve plus tôt dans nos rayons de supermarchés ou sur les étals de marché. Mais c’est aussi une question de goût... En effet, la clémentine est plus sucrée que la mandarine. Et donc, appréciée davantage par la majorité des consommateurs d’agrumes : la clémentine est d’ailleurs le quatrième fruit le plus consommé en France !

Comment bien les choisir ?

différences clémentine mandarine

Quelques astuces sont à connaître pour choisir les meilleures clémentines et mandarines. Commencez d'abord par les inspecter : leur peau doit être intacte, sans tache ni trace de moisi. Le pédoncule vert doit être encore attaché aux fruits. Puis, palpez-les : si les clémentines et mandarines sont molles, ne les prenez pas. Leur intérieur risque d’être trop mûr et pourri. Et si la peau donne l’impression d’être détachée de la chair, il y a un risque que le fruit soit déjà desséché.

Bon à savoir : même mûres, une clémentine et une mandarine peuvent être vertes. En effet, la couleur orange est liée à l'ensoleillement, et non à la maturité du fruit.

Comment bien les conserver ?

Une fois chez vous, l’idéal pour garder le plus longtemps vos clémentines et mandarines est de les conserver à température ambiante, à l'abri de la lumière. Ne les mettez pas au réfrigérateur, cela leur fera perdre leur saveur et leurs qualités nutritionnelles ! Si vous en avez trop, vous pouvez les éplucher et congeler les quartiers détachés les uns et des autres. Avant de les mettre dans des sachets hermétiques par exemple.

Cet article vous a plus ? Découvrez dans la même rubrique le sucre blanc ou le sucre roux : lequel choisir ?

Cet article vous a plu ? Notez le !

/ 5

Laissez un commentaire sur cet article