Minute Conso - Faciliter votre quotidien

Les astuces naturelles contre les hémorroïdes

Les astuces naturelles contre les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une condition médicale affectant une large partie de la population. Ce sont les personnes âgées qui en font le plus souvent des épisodes, même si elles peuvent apparaître à tout âge. Elles sont douloureuses, incapacitantes et il n’est pas toujours facile d’en parler. Nous vous livrons quelques remèdes naturels pour vous apporter un peu de soulagement. Notez toutefois qu’ils ne se substituent pas à un avis ou traitement médical.

Ce qu’il faut savoir sur les hémorroïdes

Les douleurs dues aux hémorroïdes sont dues à la dilatation de vaisseaux sanguins au niveau du rectum ou de l’anus. Elles sont extrêmement douloureuses et sont une grande source d’inconfort et d’irritation. Elles sont pour la plupart du temps dues à une alimentation pauvre en fibres, un trouble chronique du transit (constipation ou diarrhée), ou encore à une position assise prolongée aux toilettes.  

Les hémorroïdes internes se trouvent dans le rectum. Elles sont généralement sans douleur, mais des saignements peuvent apparaître au moment d’aller à la selle. Les hémorroïdes externes se situent sous la peau de l’anus. Si l’hérédité est un facteur favorisant leur apparition, l’obésité et le manque d’activité physique en sont aussi. 

 

Traiter le trouble du transit chronique

Si la constipation ou la diarrhée sont à l’origine de la maladie hémorroïdaire, il convient de la traiter en premier lieu. Dans les deux cas, on recommande d’enrichir l’alimentation de fibres alimentaires, avec des fruits, des légumes et des céréales notamment. Les eaux riches en magnésium et en fer sont également conseillées. Le psyllium, qui ressemble à des paillettes de cosses de céréales, peuvent aussi être consommées. Elles se gorgent d’eau et solidifient ou ramollissent les selles pour faciliter le transit. 

 

L’H.E. de patchouli

Le patchouli sous sa forme d’huile essentielle est un décongestionnant très efficace, en plus d’être un anti-inflammatoire et un régénérant cutané. L’huile essentielle se mélange à part égale avec une huile végétale en base (de noisette par exemple). Le mélange est appliqué sur la zone deux fois par jour pendant 2 semaines. Vous pouvez aussi prendre ce mélange par voie orale, en le mélangeant à votre nourriture. Prenez en 2 fois par jour pendant 2 semaines et en renouvelant si besoin. On note que l’utilisation d’huiles essentielles est à proscrire chez la femme enceinte. 

 

La réflexologie plantaire

En réflexologie, le point qu’il faut traiter pour la prévention et la guérison des hémorroïdes se trouve au niveau du talon, sur la face intérieure. Le spécialiste va alors masser du haut vers le bas. Il ou elle vous apprendra également à stimuler ce point vous-même tous les soirs. Attention, les femmes enceintes ne doivent pas faire de réflexologie. 

 

Le bain d’eau froide

Le froid est un vasoconstricteur très efficace. En cas de crise et si les hémorroïdes sont douloureux et inflammés, on préconise le bain de siège dans un bidet rempli d’eau froide. Commencez par des bains de cinq minutes au début. Au fur et à mesure, vous pourrez en augmenter la durée. Si vous n’avez pas de bidet ou de bassine, utilisez un gant de toilette humide avec des glaçons à l’intérieur. Effectuez toujours ce soin avant de manger, car le froid perturbe la digestion. 

 

Cet article vous a plu ? Notez le !

4 / 5
sur 1 avis

Laissez un commentaire sur cet article