Aides et primes d'EtatArgent

Chèque alimentaire : Pour qui ? Combien ?

Lors de la Convention citoyenne pour le climat de décembre dernier, Emmanuel Macron n’a pas écarté l’idée de la mise en place d’un dispositif de chèque alimentaire pour aider les foyers les plus démunis.


Le double objectif de ce chèque alimentaire est de permettre l’accès à des produits sains aux foyers les plus modestes. Ainsi que d’aider les agriculteurs à vivre mieux. Quels seront les critères précis de ce dispositif ? ? Y aura-t-il un seuil de revenu à ne pas dépasser ? Pour l’heure, ces questions restent encore en suspens, on fait le point pour vous… 

Qui sont les bénéficiaires ?

L’objectif est donc de permettre aux populations précaires d’avoir accès à des produits alimentaires de qualité, frais, bio et locaux. Tout en répondant à une logique de circuit court pour s’assurer de la bonne rétribution des agriculteurs.

Cette aide irait à des personnes aux revenus modestes, jeunes, familles. Les conditions ne sont pas arrêtées mais la FNSEA (syndicat majoritaire des agriculteurs) souhaite cibler les personnes qui ont accès aux dispositifs des CCAS. Ce qui représenterait 5 millions de bénéficiaires.

Quels sont les produits concernés ?

Cette aide alimentaire a pour vocation de permettre à chacun d’avoir accès à des produits de qualité. L’idée est donc de privilégier les circuits courts et d’aller s’approvisionner chez les producteurs locaux.

Ainsi, Mounir Mahjoubi, député LREM en charge du dossier, appelle à favoriser « des produits frais à signe de qualité – type bio ou labels – avec une priorité sur les fruits et légumes« .

Aujourd’hui la liste des produits éligibles doit faire l’objet d’un arbitrage. La Convention pour le climat a proposé de se baser sur le décret relatif à la composition des repas servis dans les restaurants collectifs. 

Quels sont les montants du chèque alimentaire ?

Pour l’heure, le montant du chèque alimentaire est encore en étude. Le gouvernement doit trancher entre plusieurs projets.

Tout d’abord, La FNSEA propose que ce dispositif permettent aux foyers les plus précaires de dépenser « 5 euros par jour dans des magasins de producteurs, des marchés locaux ou dans les rayons de produits régionaux des supermarchés« .

Ensuite, Le ministère de l’Agriculture, la République En Marche et les parlementaires de la majorité proposent « un chèque de 30 à 50 euros par mois pour les jeunes et les familles les plus précaires, à dépenser y compris en grandes surfaces« .

Comment en bénéficier ? 

La FNSEA propose que le dispositif soit distribué par les CCAS. En effet, ces organismes sont déjà habilités à délivrer des bons alimentaires.

Où en est-on exactement?

Le lancement est en cours de finalisation. Il est attendu pour septembre 2021. Qui pourra réellement en bénéficier ? Et quels seront les critères d’éligibilité ? Quels seront les produits concernés ? Dans quelles enseignes ? Et pour quels montants ?

Le gouvernement est en train de définir les contours de cette aide dont de nombreux points restent à éclaircir. Les réponses dans les prochains mois.


Cet article sera régulièrement mis à jour pour vous tenir informé.

Bouton retour en haut de la page

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso