Déco / BricoVie pratique

Comment bien choisir ses plantes grimpantes ?

Pour parfaire votre décoration extérieure, cacher un vilain mur ou créer de l’ombre, rien de mieux que les plantes grimpantes ! Mais encore faut-il connaître les variétés à planter selon ses besoins. Découvrez comment bien choisir ses plantes grimpantes.


Tous les types de plantes grimpantes ne poussent pas de la même façon et n’ont pas les mêmes fonctions. Alors, avant de planter votre nouveau jardin aérien, voici quelques conseils pour être sûr de bien choisir ses plantes grimpantes. 

Identifier ses besoins

Il faut savoir que les plantes grimpantes ne poussent pas toutes de la même manière. Ainsi, si vous souhaitez recouvrir une façade par exemple, optez plutôt pour un lierre. Pour couvrir un grillage en revanche, les hortensias sont la meilleure option, puisqu’ils poussent à la verticale. Si vous avez une arche ou un auvent, il est préférable de choisir un rosier grimpant qui, en plus de bien s’adapter aux courbes, diffusera un agréable parfum !

Bon à savoir : il existe en réalité deux types de plantes grimpantes : celles qui s’agrippent naturellement, grâce à leurs racines, comme le lierre. Et les autres qui, elles, nécessitent un support pour grimper.

Calculer le temps de pousse

Si vous souhaitez profiter d’un beau jardin dès cet été, il vous faut choisir des plantes selon leur temps de pousse : si vous voulez faire pousser une plante pour vous protéger rapidement du soleil, plantez de la glycine ou des vignes vierges. Ces plantes grimpantes au feuillage dense et à la croissance rapide sont idéales pour vous faire de l’ombre au-dessus d’une terrasse par exemple.

Prendre en compte le climat

Toutes les plantes grimpantes ne supportent pas les mêmes températures ni le même climat. Si vous résidez dans une région fraîche qui subit des gelées, les clématites, le chèvrefeuille et les hortensias grimpants sont les plus conseillés. En effet, ces plantes supportent facilement le froid. Néanmoins, l’hiver, n’hésitez pas à les couvrir d’un voile d’hivernage afin de limiter le risque de les faire mourir.

En revanche, si vous résidez plus au sud, où les températures sont plus douces, vous pouvez alors opter pour planter du jasmin et du bougainvillier. 

Ne pas se laisser envahir

Avec les plantes grimpantes, il faut soigner l’entretien ! Car elles peuvent vite pousser n’importe comment et envahir des endroits non voulus. Par exemple, si vous faites pousser du lierre sur l’un des murs de votre maison, celui-ci peut facilement monter jusqu’au toit… Et se loger sous les tuiles. La glycine, elle, est très robuste et pousse en lianes : au fil du temps, ses lianes peuvent alors tordre une clôture ou une arche sous leur poids. Il faut donc veiller à les tailler très régulièrement.

Bon à savoir : c’est pour cette raison qu’il n’est pas conseillé de faire pousser des plantes grimpantes dans une résidence secondaire. En effet, si elles ne sont pas taillées régulièrement, ces plantes peuvent vite donner un aspect négligé à votre jardin, laissant ainsi croire que votre résidence n’est pas habitée.

Articles similaires

logo_mc_faciliter_blanc

Recevez notre Newsletter Conso