Minute Conso - Faciliter votre quotidien

Maladie d'Alzheimer : cause, symptômes et traitement

Maladie d\'Alzheimer : cause, symptômes et traitement

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurologique progressive qui entraîne un rétrécissement du cerveau (une atrophie) et la mort de ses neurones. La maladie d’Alzheimer est la cause la plus fréquente de démence, et d’un déclin continu de la pensée, du comportement et des facultés sociales. Cette maladie affecte la capacité d’une personne à vivre de manière indépendante.


Les médicaments peuvent améliorer temporairement les symptômes ou ralentir leur progression. Ces traitements peuvent aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à maximiser leurs capacités, et à fonctionner de manière autonome pendant un certain temps. Différents programmes et services sont disponibles pour soutenir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs proches.

Il n’existe aucun traitement qui permette de guérir la maladie d’Alzheimer ou de modifier l’évolution de la maladie dans le cerveau. Aux stades avancés de la maladie, les complications liées à la perte grave des fonctions cérébrales (comme la déshydratation, la malnutrition ou l’infection) entraînent la mort.

Symptômes

Les pertes de mémoire sont un symptôme clé de la maladie d’Alzheimer. Les premiers signes sont des difficultés à se souvenir d’événements ou de conversations récents. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les troubles de la mémoire s’aggravent et d’autres symptômes apparaissent.

Au début, une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut être consciente qu’elle a des difficultés à se souvenir des choses et à organiser ses pensées. Un membre de la famille ou un ami est plus susceptible de remarquer l’aggravation des symptômes.

Les changements que la maladie d’Alzheimer provoque dans le cerveau des problèmes croissants. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent présenter les comportements suivants :

  • Répéter les déclarations et les questions, encore et encore.
  • Oublier des conversations, des rendez-vous ou des événements.
  • Placer constamment des objets personnels au mauvais endroit, souvent dans des endroits absurdes.
  • Se perdre dans des endroits qu’ils connaissent déjà.
  • Oublier les noms des membres de la famille et des objets de la vie courante.
  • Avoir des difficultés à identifier des objets avec les bons mots, à exprimer des pensées ou à participer à des conversations.

Difficultés

La maladie d’Alzheimer entraîne également des problèmes de concentration et de réflexion, notamment sur des concepts abstraits comme les chiffres et les calculs. Il devient difficile aux patients de tenir des comptes ou de régler des factures par exemple.

De plus, la maladie d’Alzheimer entraîne une altération de la capacité à prendre des décisions. Il est plus difficile également de porter des jugements raisonnables dans des situations de la vie quotidienne. Par exemple, une personne peut faire de mauvais choix ou des choix inhabituels dans ses interactions sociales ou porter des vêtements inadaptés à la météo. Il peut être plus difficile de réagir efficacement à des problèmes quotidiens, comme faire brûler des aliments ou faire face à une situation inattendue au volant. Il est également particulièrement difficile d’effectuer plusieurs tâches à la fois

À mesure que la maladie s’aggrave, des activités qui faisaient autrefois partie de la routine et nécessitent des étapes séquentielles, comme la planification et la préparation d’un repas ou la pratique d’un jeu favori, deviennent difficiles. Avec le temps, les personnes atteintes d’une maladie d’Alzheimer avancée oublient souvent comment effectuer les tâches de base, comme s’habiller et se laver.

Enfin, les changements cérébraux qui se produisent dans la maladie d’Alzheimer peuvent affecter l’humeur et le comportement. Les problèmes peuvent être les suivants :

  • Dépression
  • Apathie
  • Retrait social
  • Sautes d’humeur
  • Méfiance à l’égard des autres
  • Irritabilité et agressivité
  • Changements dans les habitudes de sommeil
  • Désorientation
  • Perte d’inhibition
  • Des illusions, comme croire que vous avez été volé

Compétences préservées

maladie de alzheimer

De nombreuses compétences importantes sont préservées au début de la maladie, même si les symptômes s’aggravent. Les compétences préservées peuvent inclure la lecture ou l’écoute de livres, la narration et la mémorisation, le chant, l’écoute de la musique, la danse, le dessin ou l’artisanat.

Ces compétences peuvent être préservées plus longtemps. Car elles sont contrôlées par une partie du cerveau qui est affectée plus tard dans l’évolution de la maladie.

Causes

Les causes exactes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas entièrement comprises. Mais à un niveau fondamental, les protéines du cerveau ne fonctionnent pas normalement, ce qui perturbe le travail des neurones et provoque une série d’événements négatifs. Les neurones sont endommagés, perdent leurs connexions entre eux et finissent par mourir.

Les scientifiques pensent que, dans la plupart des cas, la maladie d’Alzheimer résulte d’une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et liés au mode de vie qui affectent le cerveau au cours du temps.

Dans moins de 1 % des cas, la maladie d’Alzheimer survient en raison de modifications génétiques spécifiques. Ces modifications garantissent qu’une personne développerait la maladie. Ces cas rares se traduisent généralement par l’apparition de la maladie à un âge moyen.

Les dommages commencent le plus souvent dans la région du cerveau qui contrôle la mémoire. Mais le processus commence des années avant les premiers symptômes. La perte de neurones se propage selon un schéma assez prévisible à d’autres régions du cerveau. Au stade avancé de la maladie, le tissu cérébral est considérablement réduit.

Prévention et traitement

La maladie d’Alzheimer est une maladie qui ne peut pas être évitée. Il est toutefois possible de modifier un certain nombre de facteurs liés au mode de vie. Des preuves suggèrent que des changements dans le régime alimentaire, l’exercice physique et les habitudes (mesures visant à réduire le risque de maladie cardiovasculaire) peuvent également réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer et d’autres troubles provoquant la démence. 

Les choix de mode de vie sains pour le cœur peuvent réduire le risque de maladie d’Alzheimer. Les voici :

  • Faire de l’exercice régulièrement
  • Adopter un régime alimentaire composé de produits frais, d’huiles saines et d’aliments pauvres en graisses saturées
  • Suivre les directives de traitement pour contrôler l’hypertension artérielle, le diabète et l’hypercholestérolémie
  • Arrêter de fumer

Des études ont montré que la participation à des événements sociaux, la lecture, la danse, les jeux de société, la création artistique, la pratique d’instruments de musique et d’autres activités nécessitant un engagement mental et social contribuent à préserver les capacités intellectuelles à l’âge adulte et à réduire le risque de maladie d’Alzheimer.

Cet article vous a plu ? Notez le !

3.8 / 5
sur 5 avis

Laissez un commentaire sur cet article