Minute Conso - Faciliter votre quotidien

Comment amender un sol selon la terre ?

Comment amender un sol selon la terre ?

Pour cultiver un sol, il faut bien le préparer, c’est ce qu’on appelle amender le sol. Il s’agit d’une opération qui consiste à valoriser les propriétés physiques (aération) et biologiques (éléments nutritifs) du sol par des substances organiques (engrais, composts).

 

Le bon moment pour amender un jardin

C’est en période creuse qu’il est bon d’amender le sol d’un jardin, autrement dit de l’automne à la fin de l’hiver. Il ne faut pas amender trop tôt, car les plantations futures risquent de ne plus bénéficier de la totalité des apports et cela peut favoriser l’apparition de mauvaises herbes. Il est aussi déconseillé de procéder à l’amendement du sol lorsqu’il y a encore de l’activité dans le jardin, car certains composants organiques sont très acides et susceptibles de fragiliser les racines de vos plantations. 

 

Les différents types d’amendement

D'abord, il y a les amendements organiques qui sont d’origine animale ou végétale. Ils contribuent en principe à la constitution de l’humus. Pour amender le sol, vous pouvez recourir à l’utilisation de la chaux, du gypse, de la poudre de coquilles d'huître, du fumier, du compost et d’engrais organique en solution.

Votre sol a également besoin d’amendements minéraux à partir de roches, de sédiments, de cendres ou bien de coquillages. Ils contribuent à l’enrichissement des sols sur le long terme.

Grâce aux molécules chimiques du sol, ces substances minérales sont libérées de manière progressive. Elles permettent également de réguler le pH du sol. Parmi les amendements minéraux, les plus recommandés figurent le biochar qui est un charbon végétal, le basalte source de silice, le magnésium, le fer et les oligo-éléments rares. 

 

Les différents amendements adaptés à vos sols

  • Les sols argileux : pour les amender, vous avez besoin d’un mélange de sable de rivière, de compost et de fumier avant le bêchage de la terre. Il est surtout conseillé d’utiliser un semis d’engrais vert ou du fumier d’algues. Mélanger le sol avec un paillis de coques de cacao augmente sa fertilité et le rend plus malléable.
  • Les sols sableux : un sol sableux ne retient ni l’eau ni les engrais, de ce fait elle se déshydrate et s’épuise rapidement. L’ajout de compost, de l’argile bentonite et du fumier contribue à son amendement. Et afin d’équilibrer le drainage, le recours à l’engrais vert est à prévoir.
  • Les sols acides : le chaulage (technique de traitement par la chaux) est un atout essentiel pour amender un sol acide. Ce système est favorable au développement des microbes et assure la décomposition des matières organiques composant l’humus.  
  • Le jardin : le jardin est très facile à amender entre autres par le compost, le fumier, la chaux, le sable, la cendre de bois. Toutefois, des solutions peu coûteuses peuvent être aussi adoptées comme l’utilisation de feuilles mortes pour en faire du terreau de feuilles. La tourbe joue également un rôle très important pour votre jardin grâce à sa capacité de rétention d’eau. Recommandée pour produire du gazon, elle rend meuble un sol compact, augmente la perméabilité du sol et favorise le bon enracinement.

Cet article vous a plu ? Notez le !

/ 5

Laissez un commentaire sur cet article